Pourquoi la série HPI fait polémique chez les surdoués ?

par | Mai 20, 2021

Inscris toi à la newsletter et reçois gratuitement le kit de démarrage du surdoué et facilite ta prise de décision : Télécharge la formation ici.

Je viens de finir la série lancée par TF1 HPI et je dois avouer que je ne m’attendais pas à voir le sujet de la douance mis en avant sur la chaîne numéro en France à travers une fiction.

8 épisodes plus tard et 10 millions de spectateurs en moyenne, il est temps de faire un bilan sur la première série française qui traite de la douance.

Et avant de faire cette vidéo, je me suis baladé sur les réseaux sociaux pour recueillir les avis sur cette série dans la zèbrosphère. Et je suis particulièrement surpris par les réactions enflammées de certains internautes haut potentiel.

Caricature du surdoué, scénario à côté de la plaque sur le haut potentiel, le débat fait rage.

Dans cet article, on va voir ensemble pourquoi la série HPI fait polémique chez les surdoués.

 

C’est parti !

La vidéo ici

HPI c’est quoi ?

 

HPI est la nouvelle série lancée par TF1 où Audrey Fleurot incarne Morgane Alvaro, une jeune femme célibataire mère de trois enfants qui doit mener seule sa vie familiale dans des conditions parfois difficiles.

On y voit le quotidien d’une mère célibataire sortie du système scolaire prématurément et qui doit composer avec les aléas du quotidien et du passé pour subvenir aux besoins de sa famille.

Morgane Alvaro occupe un poste de techniciens de surface au sein de la police. Et alors qu’elle travaille un soir au sein du commissariat elle tombe accidentellement sur le dossier d’une enquête.

Après un instant d’observation et de cogitation, elle rédige ses conclusions sur un tableau. Elles sont découvertes le lendemain par l’équipe en charge de l’affaire qui comprend quelle est l’autrice de ses conclusions.

Petit coup de pouce scénaristique et la voilà propulsée comme consultante de la police scientifique en duo avec Mehdi Nebbou qui incarne Adam Karadec et avec le soutien de la commissaire Céline Hazan campée par Marie Denarnaud.

Hazan, comme Raymonde Hazan ?

Durant cette première saison, Morgane Alvaro va réussir à résoudre différentes enquêtes en faisant appel à sa formidable capacité de mémorisation, du fruit de sa pensée alternative et arborescente pour faire éclater la vérité.

En plus de son haut potentiel intellectuel, elle est une personnalité haute en couleur qui fait un petit peu tâche au sein du milieu de la police tout en menant sa vie de femme et de mère en parallèle.

Ces méthodes sont peu orthodoxes et ne respectent pas forcément le protocole ce qui ne manque pas d’exaspérer l’inspecteur Karadec.

Pourtant au fur à mesure des épisodes nés une complicité entre les deux protagonistes. L’inspecteur Karadec est contraint de reconnaître le formidable talent de Morgane Alvaro malgré l’enchainement de situation cocasse.

Pourquoi la série marche ?

Après avoir vu le premier épisode, je dois avouer que j’étais curieux de suivre les péripéties de cette surdouée très humaine.

On retrouve dans la construction de ce scénario le plan classique du héros.

Une femme qui vit une vie difficile, qui surmonte les épreuves mais qui va réussir à sortir de sa boucle infernale pour élever sa condition et s’accomplir dans la police.

En plus de cet aspect entraînant du fait de l’ascension sociale du personnage délivrant un message positif pour les surdoués, beaucoup de personnes se reconnaissent en elle.

Vous avez pu vous reconnaître dans le fait de ne pas exercer un emploi qui exploite à 100 % l’ensemble de vos capacités.

Ce sentiment de frustration qui ne vous quitte pas et réapparait à chaque réveil.

Parce que vous n’avez pas emprunté le bon chemin, parce que vous n’avez pas réussi assez tôt à composer avec votre intensité avec ce qui vous rend unique.

Vous vous êtes peut-être reconnu également dans les difficultés relationnelles que peut rencontrer le personnage.

La sensation de ne pas être compris ou d’être pris pour un extraterrestre parce que vous faîtes souvent les choses différemment des autres.

Si en plus, on ajoute, un esprit aigu de justice, une révolte par rapport au système, mais aussi une empathie très développée…

Bonjour la sensation de décalage.

Enfin, l’écriture a permis au personnage d’avoir un sens de l’humour décalé qui ajoute une petite touche pimentée au personnage campé par Audrey Fleurot.

En résumé, on retrouve beaucoup de traits de vie propres au surdoué : Galère de boulot, de couples, besoin de comprendre, de trouver du sens. Remise en question de l’autorité, humour décalé.

Mais être surdoué, c’est plus que ça…

Le respect des codes scénaristiques

Alors que l’on parle d’une personnalité atypique, j’ai trouvé que l’on utilisait une structure scénaristique tout à fait typique.

On y retrouve tous les codes de la série policière couplés à celui du petit génie à l’écran.

Un concept standard, avec une intrigue classique, qui se différencie simplement par la personnalité du personnage.  

Pour tout vous dire quand j’ai regardé cette série j’ai eu l’impression qu’à chaque épisode j’avais un mélange entre Sherlock Holmes et le Dr House.

Une attention particulière aux détails qui lui permet de détecter les incohérences pendant les enquêtes.

Et comme Morgane Alvaro est perspicace, elle ne laisse rien passer. Elle trouve ses réponses à la manière d’un docteur House.

En se détachant de la problématique, elle va trouver à travers quelque chose qui n’a rien à voir avec le sujet la solution.   

Bref c’est cadré, c’est codifié. Un format simple accessible qui s’appuie autant sur ces codes de la série policière que de la comédie du flic et de son sidekick.

D’un côté le personnage rigoureux qu’est l’inspecteur Keradec et d’un autre côté celle qui défie les règles et les usages. Cette différence va permettre de créer des situations humoristiques à travers le décalage entre les deux personnages.

Pourquoi la série fait polémique chez les surdoués ?  

Depuis une vingtaine d’années, le thème de la surdouance s’est démocratisé, mais pas suffisamment encore pour être accessible.

Il demeure dans la zèbrosphère un réel besoin d’être reconnu, d’être accepté avec ses particularités et son intensité.

C’est un sujet sensible puisqu’il touche à la condition d’une minorité de personnes. C’est comme si être surdoué, c’était faire partie intégrante d’un groupe fermé.

Un groupe dans lequel on se sent compris, reconnu et accepté.

Et quand les médias viennent parler de ce sujet au travers d’une fiction, c’est comme si on venait toucher un univers à part entière. Une intrusion dans un univers que les médias ne maîtrisent pas et ne comprennent pas.

L’un des principaux reproches fait à cette série, c’est de présenter le surdoué comme une caricature.

Un personnage rebelle, qui se moque des règles pour imposer sa vision et sa façon de faire. Il y a parfois dans le personnage un petit côté suffisant.

C’est présenter le surdoué comme une personne instable et ingérable qui ne peut pas intégrer des cadres formels.

La critique qui est également faite au scénario, c’est de transformer le surdoué en Rain man.

Une personne capable d’avoir une calculatrice scientifique dans sa tête. Une boulimique de l’information capable d’associer ses connaissances en ouvrant au bon moment le tiroir qui va bien.

D’avoir une attention au détail à rendre jaloux Sherlock Holmes ou d’être présenté comme une personne hyper empathique capable de prendre tous les risques sur une intuition.

Vous l’aurez compris ce qu’on reproche à cette série c’est d’être une caricature grossière des surdoués.

Parce qu’être haut potentiel, c’est plus que ça

Le personnage est pour certains vulgaire, trop rebelle, se sort de situations difficiles par des raisonnements parfois alambiqués et ça, ce n’est pas quelque chose de vrai ni de réel pour la zèbrosphère.

Là où elle est très forte, c’est qu’elle semble assumer pleinement qui elle est. Et ça… ça ne plait pas.

Des critiques justifiées ?

Beaucoup de surdoués reprochent au personnage incarné par Audrey Fleurot d’être limite trop sexy.

J’ai lu beaucoup de commentaires qui critiquaient le fait que ce soit une femme affirmée autant par la personnalité que par son attitude ou même sa tenue vestimentaire.

Comme si être surdoué voulait dire qu’il faille ressembler à une espèce de geek à lunettes mal dans sa peau…

Et c’est peut-être ce qu’on reproche à notre héroïne. Réussir à s’affirmer là où beaucoup se cache à regret derrière leur faux self.

Non, on a ici une femme moderne, une femme qui fait le choix de s’assumer autant en termes de personnalité que de sex-appeal.  

Et probablement que le scénario n’est pas réaliste comme pourrait l’être un documentaire. C’est ce que beaucoup de personnes ont oublié, c’est qu’il s’agit d’une fiction. On ne parle pas de tous les surdoués mais d’une surdouée…

L’audience cible de TF1

Le but d’une série c’est de divertir et je crois qu’au fond la communauté des surdoués avait besoin de quelque chose de plus informatif et concret. Quelque chose qui peut expliquer au reste du monde ce qu’est le quotidien des surdoués.

TF1 a besoin elle d’audience. Les 3% de la population des surdoués n’est pas la cible. Cette série n’est pas à destination mais s’appuie sur le haut potentiel pour donner à décor à une série policière.

Même si durant cette première saison le scénario s’est appuyé sur des clichés comme la capacité mathématique, la mémorisation, la déduction à travers les détails, l’empathie, on peut considérer que c’est un formidable coup de projecteur sur la condition des surdoués.

Et j’accepte que tout ne soit pas parfait dans cette série, mais elle a au moins le mérite d’exister.

Peut-être que certaines personnes vont s’interroger en regardant cette série. Sont-ils surdoués ou leurs enfants.

Est-il possible de trouver sa place tout en restant soi-même ?

Où que cette série donnera des idées à des patrons pour encourager à recruter des profils plus atypiques.

Mais elle n’est pas là pour faire la promotion de la cause des hauts potentiels.

Mon avis sur la série

Après avoir vu les 8 épisodes de la série, je peux dire que pour une fois je ne me suis pas ennuyée devant une production française. Alors oui je ne me suis pas personnellement reconnue pleinement à travers le personnage mais il y a eu parfois des moments qui m’ont fait dire que je n’étais pas si différente d’elle.

J’ai particulièrement apprécié le jeu du commandant Kermarec incarné par Mehdi Nebbou. Un personnage froid et introverti mais qui va s’adoucir au cours de la saison.

J’ai trouvé les intrigues particulièrement agréable simple efficace avec comme seul objectif celui de divertir. Une trame scénaristique qui me rappelle celle de Dr House, le côté cynique en moins.

Même s’il n’est pas désagréable le personnage de Morgane Alvarez est un peu too much. Je trouve que ça cabotine pas mal mais ça ne frôle jamais l’insupportable.

Mentions spéciales aux enfants et notamment à la grande fille Thea Alvaro qui m’a fait particulièrement sourire avec son côté décalé / rentre dedans.

Alors oui ce n’est pas un documentaire sur les surdoués et d’ailleurs ça n’a pas cette ambition-là. C’est une série policière on ne peut plus standard avec un habillage HPI. Ce n’est pas la révolution, c’est juste un divertissement.

Je ne sais pas si je regarderai la saison 2 mais je dois bien admettre que ça a été un moment plutôt agréable pour une série française et même si tout n’est pas parfait, la série a au moins le mérite de mettre un coup de projecteur et de démocratiser la douance.

 

Et vous, qu’avez-vous pensé de cette série ? Qu’auriez-vous aimé voir ?

Agitateur de conscience et révélateur de puissance intérieure !

Coach Atypique mais Authentique fou de cinéma et de pop culture

Mehdi

Coach des Atypiques Authentiques

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Comment améliorer sa prise de décision quand on doute ?

Comment améliorer sa prise de décision quand on doute ?

Inscris toi à la newsletter et reçois gratuitement le kit de démarrage du surdoué et facilite ta prise de décision : Télécharge la formation ici. J’ai lu dans un article qu’un humain prend en moyenne 35 000 décisions par jour. Je vous laisse imaginer ce que représente...

lire plus
4 choses que seul les surdoués peuvent comprendre

4 choses que seul les surdoués peuvent comprendre

Inscris toi à la newsletter et reçois gratuitement le kit de démarrage du surdoué : Télécharge la formation ici. Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais TF1 a lancé une série HPI qui retrace la découverte de sa douance d’une mère de famille. Même si c’est une...

lire plus
Les test pour les surdoués

Les test pour les surdoués

Vous êtes nombreux à me poser des questions sur  les tests pour les surdoués et le fameux test de QI. Le WAIS IV pour les enfants et le WISC V pour les enfants. Plus que la question même du QI, vous êtes nombreux à essayer de comprendre qui vous êtes et comment vous...

lire plus
Mehdi Iderb

Hello

Envie de comprendre votre mode de fonctionnement ?

Je peux vous aider.

J’ai crée ce blog avec une idée précise : vous permettre de comprendre comment fonctionne un cerveau et un cœur de surdoué

Comment ?

En vous proposant des articles et vidéos qui vont vous permettre progressivement d’être à l’aise avec vos rayures de zèbres

Mehdi Iderb

TYPES D’ARTICLES

Tu veux apprendre à piloter ton intensite

pour une vie pleine de sens?


Voici ton plan d'action GRATUIT à télécharger.


Une formation vidéo Atypique 100% concrète.

Mets ton email ci-dessous et cliquez sur le bouton vert.

Félicitations ! Regarde tes mails ;-)

Profite du GUIDE OFFERT

pour bien débuter avec la douance

Une heure de formation 100% concrète.

Inscris toi et reçois le guide offert

Tu vas recevoir ta formation par mail !

caractéristique zèbre

Envie de comprendre ton mode de fonctionnement Atypique?


Voici le GUIDE PRATIQUE offert

pour bien débuter avec la douance

Une formation vidéo d'une heure 100% concrète.

Inscris toi et démarre du bon pied

Félicitations ! Regarde tes mails ;-)

Je veux en savoir plus sur ta formation

GUIDE ATYPIQUE POUR UNE VIE NORMALE

Une formation pour passer de trop à juste ce qu'il faut ! Top départ le 20 février 2020

Mets ton email ci-dessous et cliquez sur le bouton vert pour être tenu au courant

Rendez vous mercredi prochain !

Pin It on Pinterest

Share This